Itinéraires culturels du Conseil de l’Europe

Itinéraires culturels du Conseil de l’Europe

logo-sur-les-pas-des-huguenots-itineraire-culturel

Sur les Pas des Huguenots depuis les Cévennes

sur-les-pas-des-huguenots-cevennes-carte

Le tronçon cévenol de Sur les Pas des Huguenots est long de 335 km. Il part de Mialet dans le Gard, passe par les Cévennes Lozériennes, traverse le Bas-Vivarais, franchit le Rhône au Pouzin et rejoint à Die le tracé qui partant de Poët-Laval.

 

 

carte-sur-les-pas-des-huguenots-itineraire-culturel-europeen

 

 

Depuis Die, le GR®965 – Sur les pas des Huguenots passe par Grenoble et Chambéry pour gagner Genève par la borne frontière suisse de Chancy. Cela représente environ 374 km de chemin.

 

 

 

Pour terminer l’intégralité de l’itinéraire culturel du Conseil de l’Europe Sur les Pas des Huguenots, vous rejoindrez le Musée du Refuge Huguenot à Bad Karlshafen en Allemagne.

 

2000 Km de randonnées, en suivant les itinéraires des protestants qui partaient en exil à la fin du XVII° et au début du XVIII° siècles.

 

 

 

 

Le Chemin Camisard

Empruntant une partie de l’itinéraire Sur les Pas des Huguenots depuis les Cévennes, le Chemin Camisard est une randonnée en boucle de 140 km. Il emprunte des GR® connus comme le GR70 et le GR67 et les chemins du Parc National des Cévennes. Il passe par le Musée du Désert de Mialet, passe par Saint-Jean du Gard, et la Vallée Française (St Etienne Vallée Française et St Germain de Calberte) jusqu’à Fontmort. Il gagne Barre des Cévennes, traverse la Mimente à St Julien d’Arpaon, rejoint les Trois Fayards sur la Montagne du Bougès, puis le Pont de Montvert (Musée du Parc National des Cévennes). De là il rejoint St André de Lancize et retourne à Mialet en suivant la Draille du Languedoc.

Cette randonnée permet d’évoquer le départ en exil de jeunes cévenols en 1702 et de suivre les chemins empruntés par les premiers camisards.

 

Buts poursuivis par l’association Drailles et Chemins Camisards en Cévennes

– Sensibiliser et communiquer sur l’histoire des camisards et de l’exil huguenot.
– Créer des itinéraires de randonnées culturelles et sportives en soutien à l’économie locale.
– Partager et mettre en valeur des paysages.
– Valoriser les produits locaux et soutenir les démarches de qualité sur les territoires traversés.

Randonnées culturelles

La reconnaissance de ces chemins comme Itinéraires Culturel du Conseil de l’Europe, comme l’est déjà celui qui part du Dauphiné, est une invitation à organiser tout au long de ces parcours, et à l’année, des rencontres et des manifestations culturelles sur l’histoire du Refuge et de l’Exil, la Liberté de conscience et les Droits de l’Homme.

Les territoires

Ces chemins permettent de découvrir les territoires traversés et d’une façon plus générale, leur patrimoine et leur environnement : les Cévennes, avec le Parc national et l’inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco, l’Ardèche Méridionale et le Val de Drôme.
L’association Drailles et Chemins Camisards en Cévennes développe une concertation et des partenariats avec les acteurs du tourisme et les représentants des territoires concernés.

Apport socio-économique

Le tourisme de randonnée culturelle, pédestre ou cyclotouriste est une opportunité pour un développement économique et social des territoires avec l’accueil et les services d’hébergement, d’alimentation et éventuels transports proposés aux randonneurs. De même l’animation culturelle suscite des échanges importants entre les visiteurs et la population locale.

Drailles et Chemins Camisards en Cévennes – Le Cauvel – 48110 Saint-Martin de Lansuscle.
Tél. : 04 66 45 92 75