20 – Mélas – Meysse : le patrimoine

étape précédante     

descriptif patrimoine hébergements et services commentaires

 

a voir en cévennes Eglise romane et église du haut moyen-âge avec Baptistère (itinéraire clunisien des Itinéraires Culturels du Conseil de l’Europe.

h histoire En 1583 le synode de Villeneuve de Berg confie à Dugas la desserte des paroisses de Meysse, Le Pouzin, Baix, Saint-Julien, St Alban, St Symphorien, Bressac, St Vincent Barres.
En 1666, controverse de 3 jours entre le ministre Charrier et le père Brossard sur la question de savoir « si la religion romaine d’aujourd’hui est la vraie église. »
Les registres conservés montrent qu’il y eut des pasteurs à St Vincent de Barrès de 1576 à 1681.
C’est à Baix que Gabriel Astier venant de Cliousclat aborde en janvier 1689 et commence à prêcher, puis poursuivra ensuite pendant une quinzaine de jours à Bressac. De nouveaux inspirés le rejoignent et font de même. En 1689, au Vignal, se tient la première assemblée de jour. Alexandre Astier, prophète âgé de 20 ans sera arrêté et restera 24 ans aux galères. Il fera partie des 120 galériens libérés sur demande de la reine d’Angleterre et terminera sa vie en Suisse où il rédigera pour Antoine Court le « récit naïf et fidèle » de ses souffrances. Baix était un lieu de passage connu vers les pays du Refuge. On sait par ailleurs que Louis XIII et Richelieu y ont accosté en 1629.