1 – Musée du Désert – Les Aigladines : le patrimoine

descriptif patrimoine hébergements et services commentaires

 

a voir en cévennes le Musée du Désert. Au cœur d’un hameau cévenol et de ses ruelles typiques, dans la maison natale du chef camisard Rolland, par des pièces et des documents authentiques, le MUSÉE DU DÉSERT fait revivre le passé huguenot et l’Histoire des Camisards. En particulier, après une salle consacrée à la Réforme : La période du « Désert » (1685-1787) de la révocation de l’Edit de Nantes à l’Edit de Tolérance. La guerre des camisards, la répression et la résistance, la vie quotidienne dans la clandestinité, la longue marche vers la liberté de conscience jusqu’à la révolution.

a voir en cévennes près du Musée du Désert : les Grottes de Trabuc, à proximité La Bambouseraie.

a voir en cévennes à Mialet : Le Pont des Camisard

h histoire près du Musée du Désert : Nombreuses assemblées en 1701, prophétisme en 1702, Pierre Laporte et Mas Soubeyran, Pierre Laporte, dit Rolland, est né le 03/01/1680 à Mialet, fils de Madeleine Gras et Jean Laporte, cardeur. Ancien soldat de la guerre de succession d’Espagne, il se met à la disposition des protestants. D’après Abraham Mazel, il avait reçu « le don de prédication et de prophétie. »
Le 10/12/1702, action de Laporte et Cavalier, destruction de l’église et incendie.
Le 21/01/1703, Laporte interdit aux habitants de Mialet de payer la dîme, réclame la liberté de conscience, sous peine de mettre le feu et faire couler le sang.
Le maréchal de Montrevel considérait que Mialet était le centre de l’insurrection camisarde (avec les nombreuses grottes), et voulait faire mourir 2 nouveaux convertis pour 1 catholique tué. Décision de déplacer la population en 1703. Julien vient faire les arrestations le 27 mars 1703 : 210 hommes, 280 femmes et 180 enfants qu’il fit conduire à Anduze.

Grottes : Grotte de Peyras (entre le Mas Soubeyran et Luziers : assemblée du 26/12/1688. Assemblée de La Beaumelle. Grotte du Fort ou des camisards, de 150 m de long, murée sur ordre de Bâville. Grotte de Trabuc, qui sert de refuge, de même que les grottes de Paussan, refuge, entrepôt, hôpital. Selon A. Court il y aurait eu là 10 bœufs salés, du vin, de la farine. Ces grottes furent réutilisées lors du coup d’Etat de 02/12/1851.

h histoire près des Aigladines : Le premier synode réformé eut lieu à Paris le 24 mai 1559, avec élaboration de la confession de foi et la discipline et fut suivi d’un synode régional à la Baume (grotte) des Aigladines en 1560.